jeudi 2 avril 2015

C'est Nabum - "Les Bonimenteries du Girouet - Fables et contes de Loire"

 

C'est Nabum est le pseudonyme d'un conteur qui aime le partage et nous raconte de fabuleuses histoires autour de la Loire, le dernier fleuve sauvage de France. 

Lorsqu'on est né dans la région d'Orléans, que sa jeunesse a été rythmée par les balades au bord des eaux fluviales plus ou moins hautes selon les saisons, qu'on est enfant de pêcheur professionnel, on ne peut être que sensible à ces contes! Ces pages m'ont plongée au cœur de mes racines, avec un immense plaisir mais aussi, un horrible mal du pays. Que la Loire me manque! Elle et sa faune, et sa flore. Son odeur, sa musique, ses eaux glacées.


C'est Nabum nous rapporte des contes dans un langage d'autrefois, avec des personnages typiques de la campagne, le tout sentant bon le terroir. On ressent sa passion pour les bonimenteries qui nous font évader du présent. Il nous permet de (re)découvrir la Loire "d'avant", mais aussi les anciens métiers et savoirs-faire, les croyances de ces villageois. Ainsi Saint Nicolas avait son importance pour les ligériens!
 
Il m'a juste manqué un petit lexique pour comprendre certains mots oubliés, et j'avoue avoir eu la flemme de chercher leur signification. Pour certains, on en devine le sens, mais pas tous.

Le livre est illustré d'images réalisées par le photographe Christian Beaudin, et accompagné d'un CD, où l'on retrouve 7 contes narrés par C'est Nabum, au son de la guitare de Patrick Degrégny. Cette musique pousse à l'évasion, et l'écoute du disque est vraiment agréable.

Merci C'est Nabum! :o)



Un second volume sera bientôt publié : EXTRAIT.

Le blog de C'est Nabum : ICI.
Le site de Christian Beaudin : ICI.

2 commentaires:

  1. Nabum ,pardon mais , ma curiosité (que je revendique) m'a poussé à en savoir plus sur vous . et donc j'ai trouvé ce" blog " . vous aimez les contes . je me souviens en 1983 (ou1984) d'une rencontre à Ribérac en Dordogne ,d'une rencontre internationale de conteurs francophones .
    des femmes et des hommes venus des quatre coins du monde ayant reçu en partage notre langue . j'y suis allé avec ma compagne d'alors et ses deux enfants . on peut là vraiment parler de "rencontre" où se voyaient l'attachement et le plaisir des conteurs à ce que nous avions en commun . j'ai encore en tête le nom d'une conteuse libanaise , Pralisne Gay -Parra , avec qui nous avons tous quatre longuement échangé . je revois les visages de ma compagne et des enfants mais aussi ceux de nos voisins dans l'assistance . ayant aussi vécu(en Guyane française, en 1977-1978)) avec des H'monghs laotiens (ethnie qui n'a pas de tradition écrite) , je revois ces veillées pendant lesquelles les adultes racontaient aux plus jeunes l'histoire de ce peuple . j'ai appris qu'ils prenaient aussi dans ces moments privilégiés tout le temps nécessaire à "passer" les légendes et contes transmis dans les rares périodes de paix( entre 1945 à 1978 ) qu'ils avaient connues . plaisir aussi ,dans un village amérindien ,d'avoir eu la "possibilité " d'assister à une cérémonie d'initiation où alternaient danses, mélopées sacrées et contes (principalement consacrés aux animaux ) . il y a autour du conte un moment indéfinissable mélange de respect et de rêve pour celui qui veut bien se laisser emporter "ailleurs . ET J'EN FERAIS ENCORE PARTIE si ma santé me le permettait encore . P.B.A

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Anonyme

      Bonjour

      J'aime raconter et je ne me pense pas conteur
      Je suis Bonimenteur, la nuance s'explique par la manière que j'ai d'aller à la rencontre du public, je raconte lors de concerts ou de fêtes dans lesquels les gens sont venus pour tout autre chose que le conte. J'aime les prendre par surprise, m'imposer à eux et les conduire en pays d'imaginaire ...

      Je crois ne pas être identifié comme conteur par ceux qui le sont car je n'ai jamais été dans aucune case, je suis un peu le fou qui ne trouve pas sa place et se comporte toujours de manière incongrue.

      J'écris mes histoires en reprenant naturellement le fond traditionnel des légendes et des contes.
      Je publie mes récits aux éditions du jeu de l'oie

      Vous pouvez me contacter si le cœur vous en dit.

      Merci beaucoup

      Supprimer

Laissez-moi un petit mot ici (MERCI!!! ^^) :